search

Accueil > Actualité > Expos et Actu en cours > "JE et l’Autre" exposition & résidence au collège collège Paul Fourrey de (...)

"JE et l’Autre" exposition & résidence au collège collège Paul Fourrey de Migennes

vendredi 28 septembre 2018, par Maxime Bourgeaux

l’exposition est visible jusqu’au 4 octobre dans le hall du rectorat

Prévu au départ pour une classe de troisième du collège Paul Fourrey de Migennes, le projet de résidence d’artiste a été étendu d’un commun accord à l’ensemble du niveau troisième (trois classes).
Une journée de présentation et de rencontre par classe, en janvier 2018, puis 4 jours consécutifs pleins par classe pour mener à bien le travail. Enfin, trois journées pour préparer la « restitution » sous forme d’une exposition dans l’établissement le vendredi 6 avril de 14h à 19h.

L’organisation de cette résidence

Le professeur d’arts plastiques, Maxime Perrin, en est la cheville ouvrière avec Cendrine Genin (l’artiste en résidence). Il coordonne l’action avec la Direction du collège et fait le lien entre les membres des équipes pédagogiques. Une petite salle, dite salle au miroir, a été aménagée à proximité de la salle d’arts plastiques. Elle est, pendant la résidence, en accès « libre » (suivi par Monsieur Perrin), pour photographier, parler (un dictaphone est à disposition), écrire (sur des affiches ou en déposant des textes dans une boite à écriture).
Les élèves sont mobilisés par classe, comme indiqué précédemment, et travaillent sur leurs propres « personnes », individuellement ou en groupes de deux ou trois. Des photos sont prises dans l’établissement, avec des thèmes présentés par Cendrine. Les enfants ont donc une certaine liberté, une réelle autonomie dans l’établissement, encadrée naturellement par les adultes responsables de la séquence.
Enfin des temps de mise en commun, d’étude de leurs productions, d’apports techniques, de suggestions pour travailler une prise de vue avec une réelle ambition, sont aménagés dans le temps contraint imparti au projet.

Les objectifs et ambitions de cet investissement

Il s’agit avant tout de leur montrer comment aller au-delà d’une simple photo, de « montrer » quelque chose, des sentiments, ... de révéler des personnalités, de partager beauté et émotions. Ce travail requiert un engagement vrai, un respect de l’autre, une volonté d’aller au-delà de la simple apparence pour révéler une personnalité attachante, secrète, intime ...
En groupe, chacun est obligé de porter un regard nouveau sur l’Autre, de partager avec le photographe lorsqu’il est sujet, et inversement, de faire confiance à l’Autre pour le révéler. Les enfants quittent une zone de « confort » où ils sont fermés sur eux même pour affronter le « danger » de vivre positivement avec « les autres ». Ils apprennent à prendre un risque, majeur pour eux. Lorsqu’il a été question, par exemple, de venir au collège avec un objet qui a du sens pour eux, une valeur personnelle, qui peut les « représenter », beaucoup de surprises et d’émotions devant les photos réalisées (exemples joints) : un pyjama (cadeau de Noël de grande valeur), les peluches et doudous (affectif assumé ... devant la classe !)... Ce travail sur l’Identité de chacun, le Respect de la personne et de l’Intime, l’acceptation du regard de l’Autre, est essentiel dans un groupe particulièrement défavorisé où le repli et le manque d’ambition sont caractéristiques de leurs postures face à toute échéance (scolaire, sociale, sociétale, ...).
Ils apprennent ainsi à sortir des modes et codes établis, particulièrement prégnants chez eux, pour aller vers une ouverture réelle et une ambition qui devient possible. La confrontation aux autres n’est plus forcément conflictuelle mais peut être, certains le découvrent, source de coopération, d’avancée, de dépassement de soi. Certains se découvrent, au-delà de l’image qu’ils se construisent pour se protéger. Ils parviennent à oser et gagnent en autonomie.
Une belle photo, réalisée par l’Autre, permet « d’être beau » dans le regard de l’Autre. C’est la personne qui existe tout à coup, révélée par un Autre ... Pour ces enfants, nombreux en déficit d’affection (c’est ce qui transpire de cette aventure), c’est tout à coup l’impression que l’on peut s’intéresser à eux, pour eux, pour leur personne singulière. C’est parfois une révélation.

Extrait de texte écrit Michel Sirvent, chef d’établissement lors de l’année scolaire 2017-2018.

« Cette résidence " Je et l’Autre " induit la rencontre.
L’image de soi passe par l’apprentissage de l’autre.
Comme la confiance.
Le décodage visuel suppose un regard neuf, une ouverture sur le monde. Cette forme d’engagement, volontaire, facilite l’acceptation de la différence, le partage, l’être ensemble, dans le mélange du masculin et du féminin.
C’est un premier lien vers la liberté. Une première trace... »

Cendrine Genin