search

Accueil > Actualité > Lettres nationales et académiques > Lettre de rentrée de l’IA-IPR d’arts plastiques 2019-2020

Lettre de rentrée de l’IA-IPR d’arts plastiques 2019-2020

samedi 21 septembre 2019, par Maxime Bourgeaux

Chères collègues et chers collègues,
J’espère que votre rentrée s’est bien effectuée. Je tiens à saluer tout particulièrement nos nouveaux collègues fonctionnaires stagiaires ainsi que ceux rejoignant notre académie et souhaite, à tous, vous assurer de toute mon attention.

Je vous propose un rappel des grands principes qui fondent l’enseignement de la discipline, notamment au collège.

Le cours d’arts plastiques joue un rôle spécifique dans la formation des
élèves : sensibilité, créativité, intelligence, apports culturels, actualisation dans la
parole. Il se construit et forme une entité dans laquelle la pratique occupe une
place centrale, sollicitant l’initiative et l’accès à l’autonomie. C’est en ce sens qu’il
est essentiel d’accueillir et de repérer pleinement la diversité des productions des
élèves.

Chaque séance ou séquence s’ancre d’une pratique artistique articulée à
une culture artistique. Ainsi, les références, bien choisies, montrées en petit
nombre, sont constitutives de notre dispositif de cours. En ce qui concerne
l’histoire de l’art, l’œuvre est abordée comme référent dans le cadre d’une
pratique réflexive.

Les propos doivent être clairs, le vocabulaire précis, le langage et les
contenus adaptés à la compréhension de l’élève. L’objectif de l’enseignement est
l’accès au sens.

Dans tout enseignement, il y a un savoir à faire passer ; expériences et
émotions ne se substituent pas aux savoirs. Dans le cadre de notre discipline, au
regard de ce que seront peut-être leurs futurs choix optionnels, il est important
d’apporter aux élèves les connaissances nécessaires (savoir-faire, culture
artistique).

En ce sens, le PEAC est un projet passionnant encore insuffisamment mis
en œuvre de manière méthodique et systématique.

La construction des apprentissages et leur évaluation requièrent de
diversifier les approches pédagogiques et didactiques – le professeur pense des
situations ouvertes et variées - dans un cadre commun, à partir de nos
programmes et du socle commun dont la transposition introduit des situations
d’enseignement. La discipline enrichit le socle tout en s’adossant à lui.

L’enseignement des arts plastiques se fait par compétences ciblées. Un
système d’évaluations successives tout au long du collège permettant, in fine, de
valider la compétence sur le livret personnel de l’élève.

Le cours d’arts plastiques, que ce soit au collège ou au lycée, évite
l’uniformisation
et la standardisation, le « tous identiques ». Il est le lieu - tout
en s’inscrivant dans une démarche d’éducation générale - qui favorise le
développement d’un esprit critique. Il n’est ni celui de la performance ni celui
destiné à fabriquer des machines à (re) produire. Le cours d’arts plastiques
appartient à la sphère du « je ».

Évidemment, cette année scolaire est celle qui voit la réforme du lycée se mettre en œuvre. En première, les nouveaux programmes d’enseignement, les nouveaux modes d’examen, vont être expérimentés. Des formations destinées à accompagner ce changement important ont déjà eu lieu et d’autres viendront encore approfondir notre attention à ce sujet. Il est ainsi nécessaire de travailler en bonne harmonie. Cette année scolaire sera, toutefois, délicate, puisqu’elle se trouve à mi-chemin entre « ancienne formule » (terminale) et « nouvelle formule » (seconde, première). Ce sont donc de nouveaux contenus, de nouvelles méthodes d’enseignement, de préparation aux examens, que nous avons à assumer.

Cela dit, votre engagement pleinement reconnu, votre indéniable
qualification, font que ce tournant pédagogique et didactique sera maîtrisé, j’en
suis convaincu. Je n’oublie pas, néanmoins, le travail demandé à chacun pour ce
faire.

Plan académique de formation

Nous inscrirons, cette année, du fait de la réforme du lycée, les formations
« collège », à public désigné, assez tôt dans l’année. Une réflexion sur la
« matérialité et qualité de la couleur » sera menée sous la responsabilité des
formateurs que nous tenons à remercier une fois de plus pour leur engagement
et leur disponibilité. En ce qui concerne les candidatures individuelles, les
formations TICE sont regroupées par départements (21/89 et 71/58) ; il est
impératif de s’inscrire au plus vite si vous souhaitez participer à ces journées.
Ces dernières années, peu d’entre vous se sont inscrits ; rappelons la grande
qualité de ces contenus de formation et leur apport pédagogique de premier plan.
Trois formations m@gistère (en ligne) sont également proposées (usage du
numérique en candidature individuelle, préparation agrégation interne pour
laquelle vous devez m’informer de votre souhait de vous inscrire, « parcours
contractuels » à public désigné).

Services éducatifs

Je souhaite rappeler la présence très active de nombre de professeurs
d’arts plastiques missionnés au sein des services éducatifs (musées, centres
d’art…) ; je les remercie pour leurs compétences et leur dynamisme et invite
chacun et chacune, dans la mesure du possible, à fréquenter davantage encore
ces lieux privilégiés pour une véritable rencontre avec l’œuvre d’art. L’académie
de Dijon dispose de ressources artistiques riches et nombreuses.
Les résidences d’artistes, projets « starters », galeries au collège, CHAAP,
se développent de manière significative dans l’académie ; si vous avez des
projets en ce sens, ils sont à envoyer à la DAAC et à moi-même.

Pour conclure, je vous souhaite une excellente année scolaire.

Bruno DURAND
IA-IPR d’arts plastiques