search

Accueil > Actualité > Lettres nationales et académiques > Lettre de rentrée de l’IA-IPR d’arts plastiques 2018-2019

Lettre de rentrée de l’IA-IPR d’arts plastiques 2018-2019

vendredi 21 septembre 2018, par Maxime Bourgeaux

Chères collègues et chers collègues,
J’espère que votre rentrée s’est bien effectuée et, pour vous aider dans la
conduite de votre mission, je souhaite vous rappeler les quelques principes qui
fondent l’enseignement de la discipline et qui doivent être au cœur de nos
préoccupations ; je tiens aussi à vous transmettre quelques informations.
Enfin, je veux vous assurer de toute mon attention, notamment les enseignants
qui démarrent dans le métier – je remercie ici leurs tuteurs - ou rejoignent notre
académie.

Collège
Au cours de cette année scolaire, bien que mis en œuvre, la plupart du temps
avec efficacité, il conviendra d’approfondir encore notre réflexion concernant les
nouveaux programmes de 2016, l’évaluation des acquis des élèves référée aux
attendus du socle.
Notons une nouvelle fois l’esprit de ces programmes :

 Soutenir et consolider les trois invariants que sont :
- composante plasticienne ;
- composante théorique ;
- composante culturelle.

 Les fondamentaux à transmettre :
- la pratique, qui occupe la place centrale dans chaque séance ou séquence, et
à ce sujet, il est capital de rappeler l’importance que nous devons accorder aux
savoir-faire, à la maîtrise des techniques, à la qualité des productions des élèves.
Cette pratique doit être mise en œuvre à partir de propositions à la fois ouvertes,
exploratoires et réflexives ;
- L’interrelation de la pratique et de la culture artistique ; en ce qui concerne cette
dernière, mentionnons l’importance de la construction d’une culture commune et
mondiale ;
- l’ouverture sur les évolutions des pratiques artistiques : varier celles-ci,
dépasser les catégories traditionnelles (à l’image de l’art de notre temps).

 L’importance accordée à la diversité des champs de pratique, sollicités
et pratiqués chaque année du cycle (bi-dimensionnels, tri-dimensionnels,
image animée, création numérique) ;

 Le respect des questions fondamentales correspondant aux cycles 3 et
4 ; en encourageant la variété des situations d’apprentissage ;

 L’interaction : questionnement (s) / notion (s) / champ de pratique
/domaine(s) du socle / culture artistique ;

 Valoriser la notion de projet ;

 Favoriser le travail collectif ;

 Soutenir une conception formative de l’évaluation ; ce à partir d’une
approche croisée des compétences à la fois proprement disciplinaires et trans-disciplinaires. On notera également que nos programmes se
fondent sur les principes de récurrence, progressivité, complexification ;

 Dialoguer avec les autres grands domaines artistiques.

Lycée
Les élèves qui arrivent en seconde en cette rentrée scolaire sont les premiers qui
passeront, effectivement, les épreuves du nouveau baccalauréat. Nous aurons
le loisir d’en reparler lors de la rentrée prochaine et tout au long de cette année.
Dès à présent, cependant, de nombreuses heures seront consacrées à
l’orientation ; c’est dire si notre rôle est décisif quand on sait le nombre
grandissant d’élèves attirés par les enseignements artistiques et les métiers qui
leur sont associés. Nous avons donc toute notre place pour intervenir, comme
professeur (e) principal (e) par exemple, dans le cadre de l’accompagnement
personnalisé et dans l’aide à l’orientation.

La formation
Je tiens d’abord à exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance aux
enseignants qui s’impliquent dans la formation et dans l’accompagnement des
collègues stagiaires.

Public désigné
 Un stage à public désigné départemental sur le traitement des
programmes du collège : 1 axe du programme (la représentation) et la
question de « la référence » au sein de nos séquences d’enseignement ;
 Une journée académique lycée « enseignement de spécialité, série L. » ;
 Une journée académique lycée « option facultative, toutes séries » ;
 Un parcours m@gistere contractuels ;
 un parcours m@gistere TICE ;
 Un parcours m@gistere prepa-admissibilité agrégation ;
 Une journée pour les éventuels admissibles aux concours.

Candidature individuelle
 Un stage TICE départemental ;
 Une journée d’étude disciplinaire (en collaboration avec l’université).
Rappelons que la participation aux actions de formation à public désigné comme
à celles pour lesquelles vous êtes inscrits vous engage pour toute la durée du
stage. L’assiduité est de mise.

Action culturelle
- Les arts plastiques sont bien sûr directement concernés par les E.P.I,
l’enseignement de l’histoire des arts, et l’ensemble des « parcours » (« avenir,
« citoyen », notamment) ; insistons peut-être sur le PEAC. Il est très important
que nous soyons « moteurs » dans cette procédure qui associe rencontres,
émotion, pratique, réflexion. L’appropriation de l’œuvre suggère un nouage du
sensible et de l’intelligible, référencé à des contextes et des problématiques
actuels ou légués par l’histoire. Nous devons donc absolument nous engager
dans ce dispositif. Au sein des équipes pédagogiques, notre rôle est d’imaginer
et d’amorcer, pour chaque élève, son « parcours artistique et culturel », au mieux.
- Quelques « galeries au collège » voient le jour dans notre académie – nous
devons nous en féliciter car il s’agit à la fois d’un « outil pédagogique » unique
mais aussi d’une place dotée d’une grande dimension humaine. Quand la chose
est possible au sein de vos établissements, contactez-moi afin que nous
envisagions la création d’un tel lieu consacré à l’art.
Idem pour la création d’une CHAAP (classe à horaire aménagé arts plastiques).
Remettons l’art au cœur de notre enseignement !
Très belle année scolaire,

Bruno Durand, IA-IPR arts plastiques, en charge avec Mme Isabelle MAGNIN de
l’histoire des arts